21 mai 2014

Notre allaitement, suite et fin

Comme je t'en parlais il y a peu ici la grossesse a quelque peu perturbé notre allaitement.

Les tétées se sont espacées, se sont raccourcies.

Puis il y a eu les jours sans, les semaines sans et j'ai du me faire à l'idée que ma petite puce ne voulait plus téter.

Les refus ont été difficiles biensur, pas évident de voir ma toute petite fille secouer ses boucles blondes pour me dire "non" ou la voir se tourner et descendre du lit sans la tétée du matin.

Je ne sais pas quand a eu lieu la dernière tétée, c'est elle qui a choisi, pas moi, je n'ai donc pas pu me rendre compte que c'était la dernière.

Je sais juste qu'elle a attendu ses 17 mois pour se sevrer. Un sevrage "naturel" puisque c'est elle qui a décidé  mais pas totalement puisque la grossesse est venue précipiter un peu les choses.

J'ai accepté cette fin plus facilement que je ne le pensais. Peut être parce que ma puce a eu la délicatesse de stopper en douceur, peut être parce que je m'étais préparée a cette éventualité ou peut être parce que notre petit Sauticot sera bientôt là.

Biensur j'aurais préféré que ça continu, qu'on garde ce lien si particulier, qu'on partage ça avec son petit frère ou sa petite soeur. Biensur j'ai un peu mal quand j'y pense. Mais quand je la vois grandir et devenir une si belle petite fille, indépendante et sure d'elle, je me dis que j'ai quand même bien bossé.

J'attends de voir si  l'arrivée du bébé lui donnera envie de reprendre les tétées. Elle voudra peut être retenter, ou pas. Comme toujours lors de notre allaitement je répondrai à ses demandes,

Je suis fière de ces 17 mois de lien lacté.

Je suis fière d'elle, ma petite grande, qui évolue chaque jour, bien trop vite...

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par Mamagourou à 21:33 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,


28 mars 2014

Allaiter enceinte, et pourquoi pas?

Il y a déjà un moment je te parlais de mes allaitements, échec avec Grumo, grand bonheur avec Paupiette, c'était .

Depuis il s'en est passé des choses, la reprise du travail avec un refus total du biberon (ou tout autre dérivé) par Paupiette (quelle tête de mule celle là) qui m'a valu beaucoup de fatigue, une reprise plus que compliquée, des endormissements au volant etc.

Puis la diversification est arrivée, on a ajouté aux tétées des petits légumes, fruits, laitages (pour chez nounou) et autres bonnes choses que ma gourmande de Paupiette a dévoré. Je t'avais fais un point diversification ici si ça te dis.

Notre allaitement à toujours fonctionné comme sur des roulettes, on avait trouvé un super équilibre où je proposais des tétées le matin et avant les repas et où elle pouvait réclamer du rab quand elle voulait en arrachant tirant sur mon t-shirt.

J'avoue qu'après avoir raté l'allaitement de Grumo je suis très fière d'avoir pu faire grandir ma puce rien qu'avec mon lait, sans aucun complément et d'avoir créé une si belle relation avec elle.

 

Oui mais voilà, avec Papa'gourou on a eu la folle idée de faire un 3ème enfant assez rapproché et je suis tombée enceinte alors que Paupiette n'avais que 11 mois. Il était hors de question de la sevrer qu'il y ai une grossesse ou non alors on a commencé une nouvelle aventure, celle de l'allaitement pendant la grossesse.

J'ai eu la chance qu'elle ne s'offusque pas du changement de goût du lait au début de la grossesse, ça perturbe souvent les bambins qui parfois boudent un peu le sein. Paupiette étant une grosse gourmande très attachée au sein elle a continué a téter normalement sans aucun souci.

J'ai quand même du faire face à une première difficulté : la baisse de lactation liée aux hormones. Ba oui quand on est enceinte on a un genre d'ouragan hormonal qui perturbe pas mal de choses dont la lactation, c'est comme ça,il faut faire avec. Comme ma mini mangeait très bien aux repas j'ai continué a lui donner une tétée avant et elle n'a pas souffert de cette baisse en journée. Le "problème" était le matin, elle ne prenait qu'un tétée et il fallait qu'elle ai assez pour tenir la matinée. J'ai commencé à lui donner un petit verre de lait de vache pour compléter la tétée, puis un plus grand et un petit gâteau quand j'ai vu que la durée de la tétée diminuait. Ça semble bien lui convenir comme ça et puis au moins dans le verre on peut mettre du chocolat, pas folle la Paupiette lol.

Vers 4 mois de grossesse est arrivée une autre difficulté : les douleurs. Les hormones (oui encore celles là grrr) rendent la poitrine sensible, je te laisse imaginer ce que ça peut donner avec une petite fille de 15 mois et 4 dents qui a faim... Là j'avoue j'ai été faible, j'ai commencé à diminuer le nombre de tétées, j'ai donné celle du matin tous les jours et pour le reste de la journée j'ai arrêté de proposer et j'ai juste répondu aux demandes de ma puce. Heureusement je n'ai pas de sentiment de rejet envers ma fille, ça arrive a certaines mamans et c'est difficile à gérer.

Aujourd'hui je suis à 5 mois de grossesse et Paupiette a 16 mois. Notre allaitement a bien changé avec tout ça mais on en profite à fond. Je ne sais pas combien de temps ça va encore durer, il y a des jours sans tétée (où ça me manque), des jours avec 2 ou 3, des longues, des très courtes...

Je ne sais pas combien de temps on pourra encore continuer, combien de tétées il nous reste. Peut être quelques jours, quelques semaines ou quelques mois. La fin de grossesse et l'arrivée du colostrum signera-t-elle la fin de notre aventure pour laisser la place à une autre avec Sauticot? Est ce que j'aurais le bonheur de les voir partager une tétée à 2 et de découvrir le coallaitement?

L'avenir est plus qu'incertain, je regarde ma petite fille grandir et mon ventre s'arrondir en sachant que ce n'est pas moi qui décide de tout ça. Je profite simplement de chaque moment, je vois évoluer les choses au jour le jour.

J'avoue que si Paupiette décide que c'est finit, qu'elle est trop grande pour téter, qu'elle en a assez d'avoir trop peu de lait ou qu'il n'est plus à son goût, j'aurais un gros pincement au coeur. Je savais en faisant un autre enfant qu'il y avait des risques que ça mette un terme à notre lien lacté et je l'ai accepté. J'accepterai aussi la fin de l'allaitement si c'est ce qui doit arriver mais je ne peux pas dire que ça me laissera insensible. Je me console en me disant qu'au pire je retrouverai bientôt ce plaisir de nourrir un tout petit bébé, de le sentir lové contré moi et qu'on commencera une nouvelle aventure.


allaiter enceinte

Posté par Mamagourou à 13:27 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 février 2014

Manger comme un grand

Il y a peu une de mes lectrices (;) Sandra) m'a demandé P2021229de faire un petit point sur la diversification. Je vais essayer de faire de mon mieux car en la matière il y a plusieurs façons de faire, les médecins se contredisent et les enfants sont tous différents, la chose n'est pas aisée.

La façon "classique" veut qu'on commence vers 4 ou 6 mois (ça change tout le temps donc je te donne la fourchette habituelle, sans mauvais jeu de mot) a donner à son mini bébé des petites purées et compotes bien lisses en complément de son lait.

On commence par des légumes et fruits simples comme les haricots verts, les carottes, les courgettes, les pommes, les poires... en les intégrant un par un en petite quantité sur quelques jours pour voir si bébé les digère bien et s'il ne fait pas d'allergie. Attention aux petits pots du commerce qui souvent contiennent d'autres ingrédients cachés comme de la pomme de terre par exemple.

Une fois les petits tests faits on peut mélanger plusieurs légumes ou plusieurs fruits et en essayer d'autres.

On ajoute un peu plus tard (âge en fonction du début de la diversification) la pomme de terre puis le riz, les pâtes...

Vient ensuite la viande (10 gr par année d'âge) et le poisson et les oeufs.

Côté texture tu mixe de moins en moins en fonction de la réaction du bébé jusqu'à ce qu'il mange des petits morceaux comme les grands.

Le plus important est de bien garder à l'esprit que l'aliment de base jusqu'à un an est le lait.

 

Une autre méthode moins connue est la "diversification menée par l'enfant" ou DME. C'est une méthode beaucoup plus simple car il s'agit de commencer la diversification quand le bébé est prêt. Tu remarquera cette étape quand tu ne pourra plus manger sans avoir des petits yeux qui suivent ta fourchette ou sans qu'il y ai des petites mains en train de patauger dans ton assiette.

Le bébé mange alors comme les grands et gère seul ce qu'il veut manger, les quantités et les morceaux.

Rassure toi, tu ne vas pas donner un morceau de steak à ton petit bout pour qu'il s'étouffe, tu lui donne des choses qui fondent un minimum et tu surveille. Les bébés ont un réflexe de régurgitation très fort, ils sont donc capables de cracher les trop gros morceaux et d'avaler les autres sans problème. Et le truc cool c'est qu'il mange seul, pas besoin de lui donner la béquée.

Une seule condition est indispensable pour que bébé mange comme les grands, il doit y avoir à table des aliments de qualité et variés avec beaucoup de légumes. Le tout pas ou peu salé à la cuisson.

On conserve ici aussi le lait en aliment principal.

Facile non?

 

Mais que choisir? Qu'est ce qui est le mieux pour bébé? pour les grands?

Et ben le mieux c'est de s'écouter et surtout d'écouter bébé. En observant ton petit bout tu vois quand il est prêt a commencer et comment il réagit a ce que tu lui donne.

 

Ici on a fait complètement différemment pour les 2.

Pour Grumo qui était notre premier et qui avait des soucis d'allergies alimentaires on a fait dans le classique, on a été super vigilants, il a mangé des purées bien lisses, des petits pots et on a bien galéré pour être honnêtes. Il n'a pas pu goûter a tout, manger un morceau de pain ou de gâteau pour se faire aux morceaux et du coup il a mangé uniquement des purées lisses jusqu'à 18 mois et il a mangé comme nous vers 2 ans si je me souvient bien. La cata franchement, on a été super stressés, bien trop et il n'a jamais aimé manger, c'est sans doute lié.

Pour Paupiette on a commencé doucement car le risque d'allergie était là mais on a vite vu que tout ce qu'on lui donnait passait super bien, qu'elle aimait manger et qu'elle se débrouillait très bien. On a donc décidé de lui donner de tout, d'abord un peu mixé quand même pour la base mais avec des morceaux dans ses purées et des aliments normaux à côté. Résultat : on ne mixe plus rien depuis son premier anniversaire, elle mange comme nous et elle aime tout, c'est un ogre. Elle mange seule avec ses doigts ou une cuillère et boit seule avec un verre normal.

 

Pour résumer il ne faut pas se prendre la tête, écouter son instinct et son bébé et prendre du plaisir autour de la table tous ensemble.

 

Pour infos un site où tu aura un peu plus d'infos sur la DME http://www.diversificationalimentaire.com/

Et un autre avec les recommendations pour la diversifiction "classique" http://www.mangerbouger.fr/pour-qui-242/enfants/la-phase-de-diversification-6-mois-3-ans/bien-manger-57/les-differentes-etapes-de-la-diversification.html

 

Posté par Mamagourou à 14:36 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 mai 2013

Espace allaitement

Aujourd'hui j'ai eu une bonne surprise en allant chez Bébé9 à Angers, j'ai découvert qu'ils avaient aménagé un petit coin appelé "espace allaitement" qui ressemble à ça :

 

IMAG0153

 

Une table à langer et des fauteuils dans un espace décoré (dommage pour la lance à incendie) et dédié aux mamans et à leur bébé. Ca ne parait pas mais c'est super rare de trouver un endoit sympa pour allaiter quand on fait du shopping, souvent on reste debout, on s'assoie sur un petit banc, un coin d'estrade ou je ne sais quel autre endroit peu confortable.

L'hiver on se prend la tête avec manteau, pull, écharpe et autres couches de vétements de bébé, quand bébé est tout petit on est un peu gauche, quand il est plus grand on se pète le dos (oui Paupiette fait 7 kg je commence à en ch*** un peu debout). Bref pour les mamans qui allaitent partout comme moi j'ai trouvé ça bien pratique.

Papa'gourou lui a été un peu moins enthousiaste, il a trouvé que ça faisait un peu "parc à maman" pour ne pas géner les autres clients. Il trouve dommage d'isoler les mamans qui veulent donner le sein à leur bébé.

Je comprend son point de vue mais j'ose espérer que le but premier n'était pas celui là et que c'était vraiment dans le but d'apporter un plus à leur clientes. Et puis ce n'est pas totalement fermé pour "cacher ce sein qu'on ne saurait voir" c'est un espace ouvert sur le magasin, les cloisons sont bien étudées pour rester dans le magasin mais un peu à l'écart quand même (très clair Mama'gourou sur ce coup là je te l'accorde lol).

Si plus de magasins proposaient ce genre d'endroit peut etre que l'allaitement serait plus répendu et durerait plus longtemps. C'est vrai, combien de femmes arrètent d'allaiter parce qu'elles ne sont pas à l'aise pour donner le sein en public ou parce que les gens se permettent des regrads ou des remarques désagréables.

Je ne dis pas qu'il faut faire des "coins allaitement" pour que les femmes allaitent uniquement là, on doit rester libre d'allaiter partout et tout le temps mais se serait un confort pour celles qui veulent être au calme.

Et qui sait ça changerait peut être le regard des gens, les tables à langer parraissent tout à fait naturelles dans le décord, les chauffe-biberons et micro-ondes aussi alors pourquoi pas un fauteuil pour allaiter après tout??

Je regrète une simplement une chose dans ce magasin, c'est que l'espace allaitement n'est pas à côté du coin jeux des plus grands.

Bravo Bébé9 pour ce bel effort.

Posté par Mamagourou à 21:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 avril 2013

Tu dormira dans ta chambre ma fille

Aujourd'hui j'ai pris une décision que je savais inévitable, un jour il fallait que ça arrive, je n'en avais pas envie mais j'ai sauté le pas : Paupiette va désormais domir dans SA chambre.

Ca ne parait pas grand chose mais pour moi c'est énorme, laisser mon bébé dormir loin de moi est une véritable étape.

Papa'gourou me le demandait gentillement depuis quelques mois mais j'arrivais toujours à trouver une excuse pour la garder tout près de moi : elle est trop petite, elle ne fait pas ses nuits, elle est malade, ça va me fatiguer de me lever pour lui donner le sein et puis ça sera moins pratique dans le fauteuil que dans le lit, je ne suis pas prête...

Mais voilà elle grandit ma Paupiette, bien trop vite, et son berceau de co-dodo est devenu trop petit. La pauvre se cogne dans les barreaux, elle ne peut pas se trourner et je suis persuadée que ses réveils nocturnes ne sont plus liés a la faim, elle ferait peut etre ses nuits si elle ne me sentait pas près d'elle.

J'ai donc pris ses petites affaires ce matin, je les ai installées dans la jolie chambre qu'on lui a préparé avec amour quand elle était encore au chaud au creu de mon ventre. Elle a fait la sieste sans souci aujourd'hui et ce soir elle s'est endormie paisiblement avec son petit lapin tout doux (et dire que je suis anti doudou à la base...) et son pouce adoré.

Je n'ai pas pu me résoudre à enlever le berceau de notre chambre, je pense qu'il va y rester un certain temps, le temps de tester, de ne pas regretter (est ce possible??) et puis il ira rejoindre les autres affaires dont on ne se sert plus pour attendre qu'un autre petit coeur y trouve sa place.

 

CHUT_BEBE_DORT_1_FILLE_713_513

Posté par Mamagourou à 20:57 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 avril 2013

Les lavables c'est le pied

Je prends le clavier ce soir pour te parler des couches lavables. Je ne vais pas te faire une liste de toutes celles que j'ai utilisé pour Grumo et Paupiette mais juste de celles que j'ai adopté pour Paupiette et que j'utilise en ce moment.

Ce sont les couches d'une maman couseuse nomée Féti'i, je les achete sur internet ici. Elle ne fait pas que des couches d'ailleurs, si tu prends le temps de regarder son site tu fera de belles découvertes.

Celles de Paupiette sont des TE2 (tout en 2) Moana, pour toi qui n'y connais rien ça veut dire que la culotte étanche et l'insert absorbant sont distinct et qu'on peut changer uniquement l'insert si la culotte est propre.

Ce sont les seules couches parmi celles que j'ai essayé qui tiennent le coup aussi bien (voir mieux) que des jetables. Les fuites sont très rares et souvent c'est un caca-atomique-de-bébé-allaité qui en est la cause. Elles sont très douces, elles ne marquent pas les cuisses ni le ventre, elles s'ajustent très bien. La culotte sèche en un temps record et les inserts sèchent aussi assez vite (ba oui c'est long a sécher ces bêtes là en général).

Papa'gourou n'était pas hyper chaud pour repasser aux lavables au début mais il s'y est très bien fait. Nounou aussi est à l'aise avec et elle en est contente par rapport à d'autres couches qu'elle a eu à essayer.


Et je garde le petit gros plus pour la fin, parce qu'en plus d'être super fiables les couches Féti'i sont super belles et entièrement personnalisables.

La preuve en images :

P4270157 P4270153

P4280159

 

Il y a un large choix de tissus, de broderies et appliqués pour tous les goûts. On peut choisir une fermeture devant ou sur les côtés, à pressions ou à velcro. Il y a des modèles pour gros pissouilleur ou pour petit gabarit. Bref si tu trouve pas ton bonheur c'est que tu le fait exprès.

Franchement c'est trop la classe d'avoir des belles couches sous une petite robe, perso je craque. En plus Féti'i ben elle est très sympa et dispo pour répondre aux questions ou donner des idées/conseils sur ses produits. Non, non je te rassure elle ne m'a rien promit pour cet article lol.

Bref si tu veut te lancer dans les couches lavables je te conseille ces couches, ici c'est testé et approuvé.

 

Posté par Mamagourou à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 avril 2013

Donner son lait

Et non je ne suis pas morte étouffée par un câlin de mes enfants, je suis toujours là mais un peu overbookée avec le boulot, les enfants, Papa'gourou et la
maison. Je m'excuse de ne pas poster plus mais j'ai vraiment du mal à trouver le temps de raconter nos aventures.
 
 
Aujourd'hui je vais te parler du don de lait maternel.
Et oui on peut donner son lait. Ca sert à nourrir des petits prématurés dont la Maman ne peut pas ou ne veut pas le faire.
La supériorité du lait maternel n'est plus à prouver, pour les bébés nés à terme il apporte de nombreux bienfaits (défenses immunitaires, adaptation parfaite aux besoins...) mais pour les prématurés il est indispensable car leur organisme est incapable d'assimiler autre chose.
Les services de néonatalogie ont leur propre lactarium ou sont liés à celui d'un autre centre hospitalier qui en bénéficie. Le lactarium est chargé de récolter le lait de femme, de le préparer (tests bactériologies, pasteurisation...) et de le redistribuer.
 
Pour moi le lactarium  le plus proche est celui de Nantes qui récolte le lait dans un périmètre de 150 km.
Je les ai donc appelé pour mettre en place le don.
C'est assez simple, au téléphone ils m'ont expliqué l'organisation, se sont assuré que je ne présentais pas de contre-indication, m'ont demandé d'estimer la quantité de lait excédentaire que j'avais, m'ont demandé ce que j'avais comme matériel pour me fournir tout ce qu'il fallait.
J'ai ensuite attendu qu'on me livre mon colis qui contenait :
 
- un petit résumé sur les bonnes pratiques
- un questionnaire à faire remplir par mon médecin pour confirmer que je ne présente pas de contre-indication au don
- une ordonnance et des tubes pour une prise de sang qui permet de détecter des maladies transmissibles par le lait (hépatite, VIH)
- des biberons et téterelles stériles pour le recueil
- des étiquettes

 
J'ai déjà un tire-lait manuel et un tire-lait électrique mais si je n'en avais pas eu ils m'en aurait fourni un. Comme je tire mon lait au travail et que j'ai peu de temps chez moi entre 2 nuits ils me donnent les téterelles stériles, ça me fait gagner du temps. Oui chose importante, le lait doit être tiré de façon stérile car les préma ont un système immunitaire immature et sont très fragiles. En pratique : une douche par jour suffit, lavage des mains avant de manipuler le matériel, laver et stériliser les parties du tire-lait en contact avec le lait. Rien de bien compliqué quoi.

 
J'ai donc commencé le recueil et j'ai congèlé les bibs de lait en notant dessus mon nom, la date et l'heure du recueil.
10 jours plus tard le lactarium m'a recontacté pour faire le point et pour fixer une date de passage à mon domicile pour récupérer le lait, le questionnaire et les tubes de sang qui sont à faire prélever la veille ou le matin du passage.
Le rendez-vous est fixé un mois après le début du recueil.


La navette est donc passée chez moi, la dame (très gentille ça gache rien) à récupéré le lait et m'a donné du matériel neuf. Je dois rappeler le lactarium pour son prochain passage en fonction de mes besoins en matériel et de la place dans mon congélateur.
 
J'ai donné 2,250 L ce mois-ci, je trouve ça pas mal étant donné que je ne tire mon lait que la nuit quand je travaille et que j'en garde  pour Paupiette. Je pourrai donner plus si je tirais aussi les autres jours mais je suis déjà assez débordée comme ça donc tant pis.
 
Si toi aussi tu à un peu de lait en trop et que tu veux aider à faire pousser des tout petits bébés je te donne l'adresse où tu trouvera le lactarium le plus proche de chez toi et des infos pratiques.
Association des lactariums de France  : http://sdp.perinat-france.org/ADLF/index.php


 
 

Posté par Mamagourou à 23:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 février 2013

Notre allaitement

Ca fait un petit moment que j'ai envie d'écrire cet article, je le tourne et retourne dans ma tête cherchant comment écrire tout ce que je ressens et tout ce que j'ai à dire sur le sujet. Pas facile de résumer cet allaitement, tout ce qu'il nous apporte, les difficultés (ba oui c'est pas tout rose non plus hein), les bienfaits et aussi notre vécu après l'allaitement "raté" de Grumo.

Pour comprendre il faut remonter 3 ans en arrière quand notre mini Grumo a vu le jour. Je m'étais toujours dis que j'allaiterai mes enfants, rien de plus naturel pour moi. Et le bib : késako???

J'avais lu un peu sur l'allaitement, comment ça marche, comment qu'on met bien le mini bébé au nichon, quelle super crème il faut acheter pour les vilaines crevasses qui font super mal etc. Je ne m'étais pas trop pris la tête non plus parce que l'allaitement c'est le truc le plus naturel au monde, non?

Et ben non, c'est pas si naturel que ça. Quand tu attrape ton mini Grumo et que tu le met sur toi (tu pleure mais c'est pas le sujet) ba il va pas chercher tout seul le sein comme on te disait et toi ben tu sais pas trop comment l'attraper pour le mettre dans les super positions que tu as vu dans le bouquin spécial "gros bidon".

Au début je ne me suis pas trop inquiétée, après tout il avait bien le droit de se remettre de sa naissance ce petit loulou. Après quelques heures et quelques échec de mises au sein je me suis posé des questions et au bout de 48h il a fallu prendre une décision, il fallait qu'il mange.

On a essayé la seringue et la tasse pour lui donner le lait que je tirais mais rien à faire, il ne prenait pas. On a donc décidé de lui donner mon lait au bib tout en continuant d'essayer de le mettre au sein, après tout il y a des bébés que ça ne gène pas.

Manque de chance Grumo n'a jamais prit le sein et au bout de 3 semaines très difficiles j'ai décidé d'arrêter de me torturer, il aurait mon lait au bib, je devrais faire le deuil de cet allaitement.

Pourquoi ça n'a pas marché? Plusieurs choses pourraient l'expliquer : la fatigue liée à l'accouchement long et à sa jaunisse carabinée qui le faisait dormir sans penser à son estomac? la péridurale qui aurait perturbé le réflexe de succion? des "aides" pour la mise au sein un peu trop musclées de la part de certaines personnes de l'équipe médicale? de mauvais conseils? de mauvaises décisions?J'ai longtemps cherché et je ne le saurai jamais.

J'ai tiré mon lait 3 mois pour mon bébé puis j'ai arrêté car avec la fatigue j'avais moins de lait. J'ai mis très longtemps à pouvoir en parler sans pleurer et encore plus longtemps à faire le "deuil" de cet allaitement qui laisse quand même une blessure dans mon coeur de maman.

Je vous passe la suite avec les galères de régurgitations, d'eczéma, d'intolérance aux protéines de lait, de courbe de croissance qui chute, de régime, d'essai de crèmes, lessives et autres, de réflexions plus ou moins agréables de gens plus ou moins gentils.

Après tout ça on aurait pu croire que je ne voudrai plus jamais entendre parler d'allaitement, et ben non, au contraire, j'avais une revanche à prendre, on m'avait volé le premier je comptais bien profiter à fond du suivant.

 

C'est là qu'arrive Paupiette.

Pendant ma grossesse j'ai pris les devants : livres, conseils de ma sage femme et de mes amies nichonneuses, lectures de blogs de mamans... on ne m'y reprendrai plus. Je me suis pointée à la mater à peu près confiante et avec le numéro de la Leache Ligue en poche et bien décidée à ne pas faire les mêmes erreurs.

Et là tout s'est passé différemment quand j'ai attrapé ma mini Paupiette et que je l'ai posée sur mon ventre, j'ai pris le temps de la découvrir et je l'ai guidée vers mon sein qu'elle a prit goulûment. Quelle joie de commencer cette nouvelle aventure après un accouchement si éprouvant.

Bon les débuts ne sont pas les plus agréables moments de l'allaitement, un bébé qui apprend à téter, une maman qui apprend à bien positionner sa mini Paupiette, un beau bébé de presque 4 kg avec la succion et l'appétit qui vont avec ça provoque quelques douleurs très désagréables. On ajoute à ça une montée de lait qui me rappelle mes origines normandes (meuhhhh) et ça donne quelques 15 jours où quand on entend bébé réclamer le sein qu'elle aime tant (ouf!) on tend le dos en se disant "au secours la revoilà, aille aille aille!!".

Heureusement j'étais plus que motivée et Papa'gourou ma soutenue à fond, on a traversé ces moments un peu difficiles et nous voilà aujourd'hui tous épanouis et heureux.

Paupiette fait honneur à sa maman en grossissant et en grandissant comme un champignon, elle boit comme une championne et moi ben je maîtrise l'art du nichonnage à toute heure et en tous lieux. Et oui chez nous l'allaitement c'est à la demande donc dès que Paupiette montre avec ses hurlements désespérés sa jolie voix qu'elle a faim je dégaine lol. Pas de montre, pas de restrictions, pas de "il faudrait la caler toutes les 3h" comme m'a dit sa Grand-Mamie chérie (j'ai adoré parlé allaitement avec ma grand-mère même si les choses ont évolué). En gros c'est open bar chez nous pour le nichon.

Ca amène donc à des situations assez drôles comme "Paupiette ouvre son livret A au sein", "Paupiette va au restaurant au sein", "Paupiette va chez l'opticien au sein", "Paupiette va à la pharmacie au sein", "Paupiette fait les magasins au sein" et il y en a bien d'autres dans la série.

Bon j'avoue, les meilleurs tétées restent celles données au fond du lit, sous la couette, les yeux dans les yeux. Celles où on se câline, où une petite main se pose sur mon sein, où on se dit je t'aime avec les yeux. Je voudrais qu'elles ne s'arrêtent jamais celles là.

Se sont aussi de merveilleux moments en famille quand Papa'gourou vient se joindre à notre câlin et/ou quand Grumo vient câliner et bisouiller sa soeur. Avec Grumo les tétées tournent souvent à la cata parce qu'un petit mec de 3 ans ça déménage quand même pas mal mais on lui en veut pas, il l'aime tellement sa petite Paupiette.

Malheureusement un grain de sable vient perturber notre bel allaitement, cette f***** reprise du travail. Mais on va pas se laisser faire, keneni !! Je vais tirer mon lait pour que Papa'gourou et Nounou lui donnent quand je ne serai pas là et elle retrouvera le sein dès mon retour. Avec mon travail de nuit et mon 80% ça ne fera pas tant de bib que ça au final.

J'espère que notre allaitement a encore de longs mois voire de longues années devant lui, tant pis si ça ne plaît pas, tant pis si on passe pour des hippies parce que je sais que c'est le meilleure que je puisse donner à ma fille, de l'amour liquide...

Posté par Mamagourou à 22:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 février 2013

Amis ou ennemis?

J'ai enfin réussi à trouver le kit pour le tire-lait qu'on m'a gentillement prêté et j'ai acheté un biberon ou plutôt une "solution d'alimentation conçue pour le lait maternel" comme ils disent sur la boîte. Je crois que je n'ai plus d'excuse pour reculer, il va falloir voir si ma Paupiette veut bien que son Papa lui donne à manger.

J'ai stérilisé le bib (désolée je vais pas vous sortir la "solution d'alimentation..." à chaque fois lol) et profité de la super nuit de ma puce pour tirer un peu de lait et éviter par la même de voir mon sein gauche exploser.

Cet après-midi au réveil, Paupiette devra donc troquer les bras de Maman pour ceux de Papa (ça ça va elle aime bien) et le sein de Maman contre le bib (ça elle risque de moins apprécier). Pendant ce temps là je pense que je m'isolerai un peu plus loin histoire de ne pas trop perturber ce moment et aussi pour que ma fille ne voit pas mon malaise et sûrement les larmes qui iront avec.

En image mes "accessoires" de nichonage artificiel :

Posté par Mamagourou à 22:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,