26 juin 2014

J-1 mois

Je n'en reviens pas d'écrire ces lignes, il s'est déjà écoulé 8 mois depuis que notre petit Sauticot est venu se nicher au creux de mon ventre.

Ces 8 mois sont passés à une vitesse folle, entre les enfants, la construction de la maison et le quotidien je n'ai pas eu le temps de réaliser que me voilà déjà presque à la fin de ce beau voyage.

Je n'ai pas a me plaindre, ça a été une grossesse facile. Je n'ai presque pas eu de nausées, j'ai assez bien dormi, j'ai eu moins de douleurs que pour Paupiette, j'ai continué a faire ce que je voulais ou presque.

Il n'y a que le 7ème mois qui a été difficile, c'est étrange cette période où je me sens moins bien et qui se répète à chaque grossesse.

La seule chose que je "regrette" c'est cette sensation d'avoir moins profité, d'avoir été moins attentive pour cette grossesse. J'avais déjà eu cette impression quand j'attendais Paupiette et avec du recul je pense que ce n'est pas un manque d'attention, c'est juste que quand on a déjà des enfants on a moins le temps de se pencher sur ce gros ventre, on a le ou les grands a s'occuper. Et puis on est moins dans la découverte, même si chaque grossesses est différente on connais déjà les sensations, le suivi etc.

Le plus qui vient compenser un peu tout ça c'est de voir mes "grands" se préparer à l'arrivée de ce bébé, toucher mon ventre, le câliner, l'embrasser ou lui donner des coups (ça arrive avec Paupiette). Grumo a hâte de voir le bébé et savoir s'il va avoir un petit frère ou une autre petite soeur. Il est très attentionné avec le bébé et aussi avec moi, il me demande si ça va a chaque fois que je sursaute à cause d'un coup de pied mal placé. Je ne sais pas ce que pense Paupiette, elle n'a que 18 mois et ne parle pas donc difficile de savoir ce qui se passe dans sa tête. Elle est très câline en ce moment, elle est aussi indépendante et a changé physiquement, elle devient une petite fille et elle est magnifique.

Dans un mois nous seront de nouveau parents, Grumo sera "double grand frère" comme dit sa copine A et Paupiette sera grande soeur.

L'aventure de la grossesse va se terminer pour laisser place à cette nouvelle vie à 5.

C'est étrange mais je n'ai pas envie d'accoucher, je n'ai pas envie de me sentir "vide" et de ne plus voir ce gros ventre parfois un peu encombrant. J'ai pourtant très envie de voir mon bébé, de découvrir son joli visage et de savoir qui il est, quel prénom on va lui donner parmi les 2 retenus, de voir les étoiles dans les yeux de son papa et le sourire sur le visage de ses aînés. Je pense que j'ai peur que se soit la dernière fois, je ne suis pas sure que nous auront un autre enfant et me dire que je ne vivrai plus tout ça est assez difficile. Je profite donc de tous les instants, j'essaye du moins car le planning est assez chargé. J'espère aussi que bébé ne sera pas trop pressé et qu'il n'arrivera pas en avance pour me laisser le temps de me préparer.

La grossesse est vraiment un moment unique, une parenthèse dans la vie d'une femme et je suis heureuse d'avoir pu la vivre au moins 3 fois. 3 fois que le fruit de notre amour grandit en moi et vient agrandir notre famille. 3 fois que je me sens belle malgré les kilos en trop et le corps déformé. 3 fois que je suis épanouie et que mon mari adoré me regarde avec des yeux pleins d'amour, encore plus que d'habitude.

J'aime être enceinte, même si parfois c'est dur, même si mon corps en garde de marques. C'est une merveilleuse étape qui permet ensuite de voir grandir des enfants merveilleux. Parce que oui parfois je rale (même souvent), parce que parfois je suis un peu dépassée et ne sais plus quoi faire face a eux mais qu'au fond je ne peux pas me passer d'eux, que je les aime plus que tout.

Je m'égare un peu, peut être les hormones, mais c'est pas grave, j'avais envie d'écrire tout ça parce que c'est ce que je vis en ce moment. Ce dernier mois, dont j'ignore la durée exacte, qui va être plus que chargé et qui va passer encore bien trop vite.

Un mois, un mois pour profiter, un mois pour attendre, un mois pour se préparer à ta venue.

A bientôt mon bébé, je t'aime

 

P6241601

 

Posté par Mamagourou à 13:43 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,


22 mai 2014

Hyperglycémie provoquée : plus jamais!

Il y a quelques temps je suis repassée par l'étape dépistage de diabète gestationnel.

J'avais pas très envie d'y passer car je l'avais déjà fais pour mes 2 grands (pour rien) et j'avais un souvenir un peu moyen du breuvage et du malaise qui a suivi.

Je pensais y échapper, j'avais pris moins de poids et ma glycémie à jeun était bonne mais pas de bol ma sage femme me l'a quand même prescrit et mes essais de négociation n'ont rien donné.

J'aurais pu ne pas le faire mais voilà, en cas de souci je m'en serais voulu et puis ma sage femme n'est pas du genre à faire des examens systématiques et inutiles, je lui fais confiance.

J'ai donc pris rendez-vous au labo, 3 semaines après avoir eu l'ordonnance, je reculais l'échéance et en plus il fallait que je m'organise pour les grands, je me voyais mal me pointer au labo à jeun après avoir déposé Grumo à l'école et Paupiette chez nounou, ça sentait trop l'hypoglycémie.

Je te raconte?? Aller soyons fous!

Début des réjouissances : première prise de sang. J'en ai profité pour faire mes analyses mensuelles, faut pas déconner non plus, j'ai beau avoir l'habitude en était pas toxoplasmose-proof, les prises de sang moins j'en ai mieux je me porte.

Ensuite vient le moment du petit déj, au menu un liquide ultra sucré qui te donne bien la nausée, cool hein?! Pour te donner une idée, si tu as le bonheur de ne pas connaître cet examen, ça fait en gros un verre perrier plein de sirop de sucre de canne.

Une fois le tout ingurgité et non vomit (très important sinon il faut recommencer) c'est parti pour une heure d'attente avant la 2ème prise de sang.

En tant que multi avisée j'avais prévu un bon bouquin, ça aide un peu pour l'attente et pour oublier les nausées.

La première heure ne se passe pas trop mal, le gentil biologiste me pique et me dit que ça va aller mieux, les malaises ça n'arrive que la première heure. Mouais, pour Paupiette il me semble bien que c'était la 2ème heure mais bon...

Je retrouve ma chaise, mon livre et me prépare pour ma 2ème heure d'attente avant la prise de sang finale.

10 min plus tard : retour des nausées, arrivée des bouffées de chaleur et la salle d'attente qui tourne autour de moi. "Madame, je crois qu'il faut que je m'allonge". ok on passe dans une salle de prélèvement, installation dans le siège jambes en l'air. J'ai déjà vécu ça dit donc...

J'ai réussi a tenir sans vomir, ai eu ma dernière entrevue avec l'aiguille et me suis enfuie avec mon petit mari qui était venu me chercher.

J'ai mis la journée a m'en remettre, j'étais complètement à plat, ça parait pas mais ça secoue ce truc.

Les résultats sont arrivés peu de temps après, mes glycémies sont bonnes, pas de diabète (tiens étonnant...).

Je me suis donc tapée ce truc à la noix 3 fois pour rien, tout ça parce que je prend du poids enceinte (quelle idée) et uniquement à partir du 4ème mois (affolage, la dame a prit 3 kg ce mois ci!!).

Ce qui m'agace ce n'est pas le fait de dépister le diabète car c'est un problème sérieux qui nécessite d'être prit en charge, c'est le fait qu'on le dépiste comme ça. ça vous arrive souvent à vous d'ingurgiter 75 ou 100 gr de glucose pur en 5 min? moi non et je ne vois pas l'intéret de pousser le corps à bout comme ça.

Je ne sais pas si on aura un autre enfant mais ce que je sais c'est qu'a moins de signes réels je ne referais pas cet examen.

PS : je suis désolée si tu lis ça avant de le faire, ça va pas t'encourager mais au moins tu sais à quoi t'en tenir et puis les malaises ne sont pas une obligation alors croise les doigts.

 

hyperglycemie_provoqu_e

Posté par Mamagourou à 15:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 mai 2014

Notre allaitement, suite et fin

Comme je t'en parlais il y a peu ici la grossesse a quelque peu perturbé notre allaitement.

Les tétées se sont espacées, se sont raccourcies.

Puis il y a eu les jours sans, les semaines sans et j'ai du me faire à l'idée que ma petite puce ne voulait plus téter.

Les refus ont été difficiles biensur, pas évident de voir ma toute petite fille secouer ses boucles blondes pour me dire "non" ou la voir se tourner et descendre du lit sans la tétée du matin.

Je ne sais pas quand a eu lieu la dernière tétée, c'est elle qui a choisi, pas moi, je n'ai donc pas pu me rendre compte que c'était la dernière.

Je sais juste qu'elle a attendu ses 17 mois pour se sevrer. Un sevrage "naturel" puisque c'est elle qui a décidé  mais pas totalement puisque la grossesse est venue précipiter un peu les choses.

J'ai accepté cette fin plus facilement que je ne le pensais. Peut être parce que ma puce a eu la délicatesse de stopper en douceur, peut être parce que je m'étais préparée a cette éventualité ou peut être parce que notre petit Sauticot sera bientôt là.

Biensur j'aurais préféré que ça continu, qu'on garde ce lien si particulier, qu'on partage ça avec son petit frère ou sa petite soeur. Biensur j'ai un peu mal quand j'y pense. Mais quand je la vois grandir et devenir une si belle petite fille, indépendante et sure d'elle, je me dis que j'ai quand même bien bossé.

J'attends de voir si  l'arrivée du bébé lui donnera envie de reprendre les tétées. Elle voudra peut être retenter, ou pas. Comme toujours lors de notre allaitement je répondrai à ses demandes,

Je suis fière de ces 17 mois de lien lacté.

Je suis fière d'elle, ma petite grande, qui évolue chaque jour, bien trop vite...

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par Mamagourou à 21:33 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 février 2014

Qui se cache là dedans?

Pour Grumo nous avions décidé à 2 de demander le sexe de ce premier bébé, on avait besoin de se projeter, on trouvait ça plus facile pour acheter le nécessaire bébé ou pour faire sa chambre.

Pour Paupiette j'aurais bien gardé la surprise mais Papa'gourou avait besoin de savoir encore une fois alors on a demandé.

Pour ce petit troiz j'ai demandé à Papa'gourou s'il était d'accord qu'on découvre le sexe à la naissance, j'avais envie de savoir ce que ça fait de mettre au monde un bébé et de découvrir s'il est une fille ou un garçon en même temps que de découvrir son visage, ses cheveux, ses petites mains, son odeur... Papa'gourou m'a donné son accord, il est déjà comblé d'avoir un garçon et une fille donc peu importe le sexe de ce bébé qui viendra compléter notre famille.

On part donc sur cette idée, on garde la surprise de qui se cache dans mon ventre pour la naissance.

Mais voilà (ba oui il y a un mais sinon c'est moins drôle) je doute de ce choix, j'ai parfois envie de savoir si je vais avoir 2 garçons ou 2 filles à la maison, de savoir ce que je dois acheter comme vêtements ou si je dois relaver les mini affaires de Grumo ou de Paupiette. J'ai envie de savoir si je dois continuer a me demander si le prénom de fille que j'adore est le bon ou si je reste simplement sur celui de garçon dont on est surs.

Je pensais que cette fois sans matériel a acheter à part quelques bodies et pyj (en juillet on met pas grand chose sur le dos d'un bébé), sans chambre à décorer car bébé arrivera en même temps que notre nouvelle maison ça aurait été facile de ne pas savoir.

Et bien non, il y a des jours où je doute, où j'ai envie de faire comme pour mes autres grossesse et de céder à cette curiosité, où je voudrais savoir si cette intuition que j'ai est la bonne, où j'aimerai faire comme la majorité des femmes enceintes que je connais et pouvoir répondre à la question que tout le monde pose, le fameux "c'est quoi?" (et que je trouve débile d'ailleurs).

Heureusement il y a d'autres jours où ce petit secret me paraît précieux et où je veille sur lui comme je veille sur ce bébé qui gigotte  dans mon ventre. Des jours où je me souviens que c'est moi qui veut cette surprise, que c'est moi qui ai eu cette idée et pourquoi je l'ai eue. Des jours où je me dis que je trouverai bien de quoi habiller ce bébé et qu'au pire je céderai à une folie acheteuse quand il sera là.

Bref tu l'auras compris je suis en plein dilemme. Je ne sais pas si je vais céder à la tentation au mois de mars quand j'irai avec Papa'gourou chez l'échographe . Je ne sais pas si mon oeil avisé de maman et d'infirmière arrivera a se détourner de l'entre jambe de ce bébé pour découvrir son petit secret pour l'instant bien caché.

Ce que je sais c'est qu'au final ça n'a pas d'importance, on voulait un bébé et non un enfant d'un sexe ou de l'autre alors qu'on demande ou non on sera les plus heureux du monde en juillet quand on pourra enfin le serrer dans nos bras.

 

femmeenceinte_fille_garcon1

 

 

 

 

Posté par Mamagourou à 09:42 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 janvier 2014

En mode pause

Ou plus clairement en arrêt de travail.

Oui je sais c'est tôt 3 mois de grossesse pour être en arrêt (dixit certaines collègues nullipart) mais avec mon boulot je n'ai pas eu trop le choix.

Après un retour de vacances un peu difficile j'ai eu une nuit pourrie, avec du boulot par dessus la tête (et le reste) et j'ai du m'y résoudre. La fatigue c'était déjà dur mais les douleurs et autres contracations c'est juste pas possible, hors de question de prendre des risques pour mon bébé.

J'ai appelé ma gentille docteur (oui c'est pas français mais c'est moi qui cause, na!) qui m'a arrétée pour un mois sans poser de questions. Elle m'avait proposé de le faire en cas de souci à mon dernier rendez-vous et n'a pas été étonnée d'avoir de mes nouvelles aussi vite. Et le top c'est qu'elle me connaît, elle sait que je suis raisonnable (quoi je suis une mémère!?) et du coup elle m'a autorisé des horaires libres, après tout je ne suis pas malade, j'ai juste un boulot pas super compatible avec une grossesse.

Depuis que je suis en arrêt je revis, j'ai enfin un nombre d'heures de sommeil correct, je suis plus zen, je n'ai plus mal partout (en dehors de ce foutu dos qui me tiraille depuis 3 jours grrrrr).

Qu'est ce que ça fait du bien, je te jure. Et tout le monde vois la différence à la maison.

Papa'gourou apprécie que la maison soit plus porpre, que les repas soient un peu plus élaborés et que je sois là tous les soirs (bon il a abandonné les soirées consoles mais il s'en remettra).

Grumo est content que j'ai plus de temps et que je sois plus dispo pour jouer, lire... par contre le pauvre va moins chez nounou et il n'est pas prêt d'aller à la garderie comme il le réclame preque tous les soirs. Il demande parfois pourquoi je ne travaille pas mais je pense que ça lui va plutôt bien au final.

Paupiette est la plus gatée, elle passe toutes ces journées avec moi, son rythme est mieux respecté et le top à ses yeux : c'est de nouveau open bar pour la tétée lol.

Je suis très heureuse de pouvoir profiter de toute ma petite famille, je rattrape un peu le temps que je n'ai pas eu avec Paupiette quand elle était toute petit faute de congé parental. Je ne louperai pas ses premiers pas, ses petits mots et le reste.

Je vais aussi pouvoir penser un peu à moi (avant d'être débordée de bébés d'ici quelques mois), j'ai acheté quelques bouquins (merci les soldes), je vais faire du tri dans mes tissus hisoire de voir ce que je peux bricoler et je vais faire vivre un peu plus ce blog qui le mérite bien.

J'ai vraiment l'impression de revivre, je suis dispo pour ma famille et pour ce petit être qui pousse dans mon ventre déjà bien rond. J'ai hate de le sentir un peu plus souvent pour partager ça avec lui parce que même si on profite tous ce cette nouvelle situation c'est pour lui que je suis à la maison.  

 

PS : si le coeur t'en dit n'hésite pas à laisser des petits commentaires, ça me fais toujours très plaisir.  

 

ob_956e56a9031570c3d19497a13abde12d_conges-mater

photo empruntée sur le blog "Mère de multiples"

 

 

Posté par Mamagourou à 15:48 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

15 janvier 2014

Le 5ème doigt de notre main

Il y a quelques semaines mon petit mari m'a fait une belle demande, une de celles qu'on ne peut pas refuser.

Après ça on s'est aimé très fort et 4 jours plus tard, sans que nous en soyons conscients nos vies ont commencé a changer.

Puis il y a eu l'annonce à mon chéri, dans un petit paquet cadeau.

L'attente.

Un joli film suivi d'une autre annonce à mon grand garçon.

Puis j'ai commencé à changer, j'ai été épuisée par ce changement.

A Noël il y a eu d'autres annonces, avec des visages surpris suivis de grands sourires.

Et il y a quelques jours un autre joli film qui a fait s'envoler les angoisses du début.

Il nous reste quelques mois a patienter pour découvrir celui ou celle qui changera pour la 3ème fois nos vies.

Nous sommes tous très impatients d'être au mois de juillet même si ces quelques mois d'attente vont être ponctués de milliers de petits bonheurs que nous savourerons comme si c'était la dernière fois (est ce que ça le sera???).

A bientôt petit coeur, je te garde pour l'instant rien que pour moi en attendant de pouvoir te présenter au reste de la famille qui t'aime déjà beaucoup.

 

719861_IHUTQ3GZH3XAT25G4V4QYCUEPCBUW1_prendre-de-belles-photos-de-votre-bebe_H235048_L

Posté par Mamagourou à 15:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 janvier 2013

L'arrivée de number 2 dans la famille

On se doutait bien que l'arrivée de Paupiette parmi nous perturberai notre équilibre familial assez bien installé, tout comme l'avait fait son frère, mais j'avoue que je ne pensais pas que se serai aussi dur.

On s'était préparé : petits livres pour expliquer la grossesse et l'arrivée de bébé pour Grumo, dessin sur ventre, jolie chambre, petites affaires... mais on avait pas prévu que Paupiette serait un bébé si demandeur qui nous viderai de notre énergie et nous prendrai autant de temps.

Et oui notre Paupiette elle pleure, pleure et pleure. Elle a de bonnes raisons comme les coliques qui l'embêtent (article à venir suite au rendez-vous chez l'ostéopathe cet après-midi), le fait qu'elle ne sache pas s'endormir, ses dents qui vu l'état de sa gencive inférieure doivent déjà la travailler (mais elle fait tout vite cette petite fille !!!). Elle aime aussi beaucoup les bras, mais pas juste les bras, elle aime qu'on la promène et dans la position qu'elle a choisi bien sur sinon ça va pas. Bref, on passe notre temps à la bercer et à la promener pour qu'elle se calme.

Pour Grumo ça ne me gênais pas trop de le faire car il était tout seul et il pleurait quand même vachement moins. Mais mon Grumo il a grandit et il est là, je dois donc lui consacrer du temps et ça pose un sérieux problème quand on a une petite glue dans les bras ou qui pleure à côté.

Je ne lui en veut pas à ma petite Paupiette, je l'aime fort, mais j'aimerai pouvoir la poser un peu ou la laisser dormir dans son lit (ça arrive je vous rassure) pour prendre le temps de faire des choses avec Grumo. J'arrive à lui consacrer du temps pour jouer un peu, le doucher, lui lire son histoire le soir mais je vois bien qu'il a besoin de plus mon petit homme, il n'est pas bien en ce moment.

Heureusement son mal-être ne se traduit pas par des représailles envers sa soeur qu'il adore et passe son temps à caliner et bisouiller. Il l'exprime en nous testant, en n'écoutant rien de se qu'on lui dit, en faisant des crises de braillements insupportables pleurs et de cris à la moindre contrariété... Pas facile de gérer ça. Doit-on redoubler de tendresse et d'attention ou doit-on sévir? On a essayé les 2, selon les moments et les causes des crises mais rien ne semble fonctionner.

Je pense qu'il va falloir profiter de la période de chômage de Papa'gourou et de nos 4 bras pour être à l'écoute de nos enfants en attendant que Paupiette grandisse un peu et devienne plus "autonome".

Patience et amour vont continuer à être les maîtres mots de nos journées en espérant qu'on trouve vite notre nouvel équilibre.

Et dire qu'un jour il faudra tout recommencer avec number 3...

Posté par Mamagourou à 22:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,