17 mars 2013

On va voir les poissons !!

 Ce week-end on a été dans un endroit extraordinaire : l'aquarium de La Rochelle.
On a fait 400 km dans la journée et ça valait franchement le coup, on a tous adoré.
 
Après une entrée très originale qui mime une plongée dans les profondeurs de l'océan on entre dans un tunnel de méduses qui ouvre sur la première salle entourée de bassins aussi variés que leurs habitants.
Au fur et à mesure de notre "plongée" nous avons visité tous les océans de la planète avec des espèces animales et végétales de toutes les tailles, toutes les couleurs et toutes les formes.
Les aquariums sont partout : autour de nous, sous nos pieds et au dessus de notre tête, on en prend plein la vue tout au long de la visite.
 
Le clou du spectacle pour Papa'gourou et moi a été l'entrée dans la salle des requins, on entre dans une grande pièce et là devant nous un énorme requin nage paisiblement entouré de poissons et d'autres requins. C'est vraiment magique de pouvoir contempler ce géant des mers de si près. J'ai aussi retrouver mes amies les tortues, je n'ai rien vu de plus beau que leur nage élégante, je suis fascinée par ces animaux.
 
Pour Grumo c'est le jeu interactif au détour d'un couloir qui a attiré le plus son attention. Des poissons animés sont projetés sur le sol et ils bougent en fonction des mouvements des passants. Quel bonheur pour lui de pouvoir jouer avec ces poissons qui se sauvaient quand il leur courait après. Il a aussi aimé les vrais poissons bien sur mais c'est quand même assez vite lassé, c'est assez long comme visite pour un petit bonhomme surtout quand on loupe la sieste à cause de la route.
 
Paupiette quant à elle a super bien suivi la visite (sauf pour une petite sieste en écharpe), on a été impressionnés de voir à quel point elle pouvait être intéressée par tout ce qui l'entourait. Elle a adoré l'aquarium a vagues situé au plafond avec les poissons qui se laissaient bercer, elle ne les a pas lâché des yeux.
 
Il y a aussi une serre tropicale, des plantes gigantesques, un pont suspendu au dessus d'un bassin de piranhas, un ruisseau avec des poissons et des tortues. Et pour orienter la visite un jeu où il faut reconnaître les odeurs des plantes qui nous entourent : vanille, poivre, patchouli...
 
Pendant la visite le public est sensibilisé à l'écologie, à la préservation du milieu naturel et des espèces, j'ai trouvé ça très bien.
 
 
Petites infos pratiques :
- 30 min de parking sont offertes si on passe le ticket dans une borne de l'aquarium.
- il y a un bar/restaurant dans l'aquarium mais on ne peut pas y accéder une fois la visite commencée (rehausseurs et chaises hautes pour les enfants à disposition)
- pour un petit encas rapide il faut aller sur le parvis de l'aquarium pour trouver un snack
- il y a un vestiaire (payant) bien pratique en hiver pour éviter de traîner son manteau
- un service de prêt de poussettes est proposé et il y a des sanitaires avec une table à langer à chaque niveau
- les photos sont autorisées mais sans flash pour préserver les animaux
- des espaces pour s'asseoir sont aménagés tout au long de parcours, pratique pour une petite pause (Paupiette a choisi la salle des requins pour une petite tétée)
- des audio guides pour les adultes et pour les enfants sont en location mais il y aussi des infos très intéressants adaptées a chaque âge sur les panneaux près des aquariums
 
 
Parce que les mots n'égalent pas les images je vous fait partager un peu de notre rêve d'hier
 
Mes copines les tortues

 
Paupiette n'en loupe pas une miète

 
Le plus gros spécimen

 
Aussi légère qu'une plume

 
Des poissons jaunes mais il y en avait aussi des bleu, des roses et des multicolores

 
Grumo en immersion

Posté par Mamagourou à 23:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


16 mars 2013

La reprise pour de vrai

Ca fait presque un mois que j'ai retrouvé le chemin du boulot, mes collègues et mes patients. Un mois que je pars le soir en laissant mes loulous à leur papa pour les retrouver le lendemain matin chez la nounou. Un mois que quelques nuits par semaine mon homme dort seul (enfin avec sa fille) et me retrouve seulement le soir pour environ une heure.

Côté boulot ça va, j'ai un peu galéré pour retrouver mes petites habitudes, rentrer dans mes blouses, me réorganiser avec mes 30 patients et me faire aux changements qui étaient survenus pendant mes 8 mois d'absence mais c'est assez vite revenu. J'ai été contente de retrouver mes collègues et mes patients, ça me redonne un peu de vie sociale tout ça. Bon le service est toujours aussi chargé et je me serais bien passé du décès de la première nuit mais dans l'ensemble ça va.

Le plus dur c'est la fatigue, je bosse de nuit, ça implique de pouvoir se reposer la journée sauf que ma Paupiette n'est pas trop d'accord. Ba oui si je dors elle est chez Nounou la miss et si elle est chez Nounou elle n'a pas mon sein. Et là c'est le drame!! Paupiette étant une tétouilleuse de compét elle a bien évidement refusé tout ce qu'on a pu essayer pour la faire boire en mon absence (je vous en parlerai dans un autre article).

Je vais donc chez Nounou le matin après le boulot, rentre me coucher, me relève quand Nounou appelle, me rhabille, monte dans ma voiture, donne la tétée à ma puce, remonte dans ma voiture, me recouche, essaye de me rendormir jusqu'à l'heure du réveil. Ensuite je vais récupérer ma mini chez Nounou et après une tétée on file a l'école récupérer Grumo. Après c'est la soirée type d'une maman, gouter, douche, préparation des sacs de tout le monde, petit moment d'échange avec papa, repas, tétée (ba oui quand même) et retour au boulot. Heureusement je ne travaille que 2 nuits de suite en général et le week-end Papa'gourou m'apporte gentillement Paupiette dans mon lit pour les tétées. C'est dur mais on a pas le choix et puis ça rend la séparation moins longue.

La nuit Papa'gourou lui donne le bib quand elle se réveille, en général elle tétouille un peu en s'énervant puis se rendort (trop nul le bib, j'attends Maman!). Il gère plutôt bien du coup même si pour lui c'est aussi fatiguant avec le boulot. Heureusement que Grumo dort bien, au moins il n'y a que Paupiette qui le sort du lit.

Grumo gère bien mon retour au travail, ça ne lui change pas grand chose puisqu'il est a l'école. Papa est là le soir, il va chez Nounou le matin puis prend le bus pour aller à l'école où je vais je chercher tous les soirs. A la limite il préfère les matins où je travaille, il adore jouer avec ses copains chez Nounou et je cite : "le bus c'est trop bien". Sympa le Grumo avec sa mère hein?!

Il y a peut être un espoir pour qu'enfin je puisse dormir, hier Paupiette a bu un bib de 120 ml le midi avec Nounou qui a insisté un peu plus que d'habitude. Aujourd'hui elle n'en a pas voulu mais je trouve qu'il y a du mieux par rapport a avant où elle refusait en bloc. Peut- être le début de la capitulation lol.

Et au pire on commencera la diversification un peu plus tôt que prévu. Je vais essayer de tenir le plus longtemps possible mais je doute de pouvoir tenir 3 mois comme ça pour aller jusqu'à ses 6 mois. Paupiette ne sera sûrement pas contre un peu de nourriture solide, elle louche sur tout ce que je mange en ce moment.

Enfin voilà, le rythme est reprit. J'aurais quand même apprécié un petit congé parental histoire de profiter des enfants et moins galérer niveau alimentation de la demoiselle mais comme j'ai osé avoir ma fille avant d'avoir travailler les 8 trimestres réglementaires je le prendrai pour N°3.

Posté par Mamagourou à 23:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 février 2013

Le gardien de ses nuits

Aujourd'hui je vais te parler d'une chose devenue indispensable chez les Gourou : le tapis détecteur de mouvements.

Mais c'est quoi ce truc?

Et bien c'est ça :

Un tapis et une base qui sont reliés par un câble.

 

Et à quoi ça sert?

C'est un moyen de prévention contre la mort subite du nourrisson.

Le tapis se glisse sous le matelas de bébé et va capter tous ses mouvements, y compris ses mouvements respiratoires. Si le bébé ne bouge pas pendant 20 secondes une lumière rouge s'allume et une sonnerie se met en route jusqu'à ce que bébé bouge de nouveau ou qu'on éteigne la base. Ca permet de prévenir les parents ou la personne qui garde bébé et ils peuvent ainsi intervenir très vite.

Ici on s'en sert depuis la naissance de Paupiette et ça nous aide à dormir tranquille. On est très satisfaits de ce produit, il est très fiable, sonne uniquement en cas de souci (ou si tu oublie d'éteindre la base quand tu enlève bébé de son lit), il est assez petit pour aller dans le berceau de cododo ou le berceau nomade.

Il y a une lumière verte à chaque mouvement qui devient rouge en cas de problème, pratique pour les mal-entendants ou pour voir de loin si tu as bien allumé de bidule. Si comme moi tu pose la base sur ton chevet penser à mettre un truc dessus la nuit sinon tu te croira sous les sunlight des tropiques.

Il y a aussi la possibilité d'avoir un petit bruit à chaque mouvement, on peut régler le son ou l'arrêter. Cette fonction est très utile pour les mal-voyants cette fois.

Le notre nous a coûté 90€ (multiplié par 2 car on en a mit un chez nounou qui apprécie aussi cette sécurité), c'est certes un investissement mais je pense qu'il vaut mieux acheter un tapis détecteur de mouvement plutôt qu'un gadget inutile ou qui va très peu servir. Ca peut aussi faire un cadeau de naissance utile au lieu du 50ème doudou, du jouet en double, du 15ème pyjama...

C'est vraiment LE truc à acheter quand on attend bébé ou qu'on a un enfant de mois de 18 mois.

Je le conseille vraiment, la mort subite du nourrisson ça existe et ça ne touche pas que les autres alors pensez y ;)

Posté par Mamagourou à 23:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

15 février 2013

Nos premières "vacances" à 4

Tu as sans doute remarqué que j'ai mis le mot "vacances" entre guillemets, mais pourquoi donc???

Et bien parce qu'il y a peu de temps nous avons été présenter notre petite Paupiette à la famille et aux amis. Ca faisait 8 mois qu'on n'était pas allé dans notre région natale donc il y avait pas mal de monde à voir.

Je vais donc te raconter les "vacances" quand tu habite loin de ton chez toi d'origine.

 

D'abord il y a l'organisation : chez qui on va? quand? qui est dispo quand? par où on passe pour faire toutes les étapes?

Ba oui les gens ils travaillent, ils ont des obligations, ils ne peuvent pas tous nous loger quand on débarque avec les 2 loupiots et nous ba on n'a pas non plus l'année pour voir tout le monde. Je suis donc super fière après avoir à peu près calé les étapes de la route, prévenu Papi et Mamie'gateau qu'on se pointait et bien noté dans mon agenda qui-on-voit-quand pour pas me mélanger les pinceaux.

Vient alors l'étape des bagages. Il faut faire rentrer dans la voiture les affaires de tout le monde (là t'es content de plus avoir ta petite 106 adorée et d'avoir acheté un break) sans en oublier. C'est en général moi qui fait les sacs et Papa'gourou qui déprime quand il voit que j'ai emmené la garde-robe entière des enfants. Et s'il n'y avait que ça... Il faut savoir que le volume des bagages est inversement proportionnel à la taille de la personne à qui elles appartiennent. En clair les parents se contentent de 2 jeans et 2 t shirts, Grumo prend quelques jouets,sa-marche-pour-faire-pipi, sa veilleuse et quelques autres petits trucs indispensables (ba quoi tchoupi c'est vital !!!) et Paupiette remplit le reste de la voiture avec son lit pliant, son transat, paquets de couches et autres articles de puériculture. Et encore côté bouffe on est tranquilles comme tout tiens dans mon soutien gorge.

Bref, une fois que Papa'gourou a réussit à tout caser dans la voiture (merci les années d'entraînement avec Tétris), que les enfants sont installés chacun dans leur siège auto et que le GPS est en route on part.

 

Et là commence le "on va chez qui?" de Grumo. Il est gentil Grumo mais il a un gros défaut : il n'arrête pas de parler, de poser des questions et de répéter inlassablement la même chose.

On en arrive donc a :

"on va chez qui"

"on va chez Tata et Tonton Toutouyoutou et les 4 cousins"

"a d'accord"

10 km plus loin : "on va chez qui?"

Mama'gourou mode repeate ...

10 km plus loin : "on va chez qui?"

Mama'gourou mode repeate-qui-en-a-mare : "on va chez tata et tonton toutouyoutou"

"a d'accord"

10 km plus loin Mama'gourou mode reapete-il-me-gonfle-ce-gamain : "on va chez tata"

Tu remarquera que petit à petit la famille Toutouyoutou rétrécie... On arrive finalement à destination (sans avoir abandonné Grumo sur une aire de stationnement) et on profite de tout le monde.

Chez Tata c'est super il y a Tata et Tonton qui sont trop cool, 2 grands cousins ados mais genre ados sympa hein pas gros relous et 2 petits cousins. Bon à 10 avec 4 enfants de 3 ans à 2 mois ça déménage un peu mais on passe de bons moments. D'ailleurs Tata Toutouyoutou elle a ouvert un super magasin de puériculture dont je te parlerai bientôt, suspens ;)

Après 2 jours sympa on repart et là le drame : 500 km avec 2 étapes.

Je te passe le "on va chez qui" quand tu fais 3 maisons dans la journée pour te parler de Paupiette. Et oui Paupiette elle n'aime pas la voiture parce qu'on peut pas être dans les bras donc elle dort, elle pleure pour manger, on s'arrête pour la tétée et changer le cul-cul puis on repart. Là tu te dis qu'elle redort, hein? Ben non, c'est Paupiette donc 10 km plus loin elle repleure, on se rearrête, on refait une tétée, un câlin et on repart. ET 10 km plus loin elle repleure... Bref...

On va donc manger chez les Zhom (que tu peux suivre ici http://blog2zhom.com/ si tu aime les morveux et l'humour) en essayant de profiter à fond. Tiens ça nous fait encore 4 enfants de maxi 3 ans lol. Après un très bon moment (beaucoup trop court) on repart.

On recommence les "on va chez qui" et les "ouain je veux maman" pour notre autre étape, encore plus courte malheureusement mais toute aussi sympa.

Et enfin on peut répondre à Grumo "on va chez Papi et Mamie'gateau" et à son "et après?" (il adore demander ce qu'on fait après et si on ne l'arrête pas on prévois les 10 prochaines années) et ben après on se pose enfin, ouf. Enfin on se pose c'est relatif, tu te doute bien que c'est pas si simple, entre l'installation chez Papi et Mamie'gateau, les visites aux tata et tonton, aux cousin et cousines, à Papi et Mamie'toutou, aux Grand-Mamies... Quel marathon ces vacances.

Heureusement même si c'est pas reposant c'est quand même super chouet de revoir tout le monde et de présenter sa petite dernière.

Après avoir été reçus comme des rois, avoir partagé des bons moments, avoir eu plein de cadeaux, fait des petites nuits et des grosses journée, fait redécouvrir la pêche de Papi'gateau à Grumo (et croque carotte à Mamie'gateau), envahi la maison et même piqué la chambre de nos hôtes, avoir discuté pendant des heures devant des thés souvent froids (merci Paupiette)... est venu le temps de repartir et là c'est moins drôle. C'est là que tu te rends compte que même si ta nouvelle vie te conviens parfaitement et que tu vis assez bien la séparation avec la famille ba les départs c'est toujours difficile, surtout quand on t'as reçu avec tout l'amour que sont capables de donner des parents. Tu remonte donc dans ta voiture (encore plus chargé qu'à l'aller) avec tes Loulous d'amour en te disant que la prochaine fois arrivera sûrement plus tôt que se que tu avais prévu.

Et comme on ne fait jamais les choses simplement chez les Gourou et ben on a encore fait une étape au retour, avec les "on va chez qui?", les "ouin je veux maman" et le reste...

Je te parle du déballage des bagages ou ça te suffit??

Cet été je te parlerai des vacances en caravane avec 2 enfants dont un bébé mais cette fois on aura acheté un lecteur DVD portable ;)

Posté par Mamagourou à 23:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 février 2013

Notre allaitement

Ca fait un petit moment que j'ai envie d'écrire cet article, je le tourne et retourne dans ma tête cherchant comment écrire tout ce que je ressens et tout ce que j'ai à dire sur le sujet. Pas facile de résumer cet allaitement, tout ce qu'il nous apporte, les difficultés (ba oui c'est pas tout rose non plus hein), les bienfaits et aussi notre vécu après l'allaitement "raté" de Grumo.

Pour comprendre il faut remonter 3 ans en arrière quand notre mini Grumo a vu le jour. Je m'étais toujours dis que j'allaiterai mes enfants, rien de plus naturel pour moi. Et le bib : késako???

J'avais lu un peu sur l'allaitement, comment ça marche, comment qu'on met bien le mini bébé au nichon, quelle super crème il faut acheter pour les vilaines crevasses qui font super mal etc. Je ne m'étais pas trop pris la tête non plus parce que l'allaitement c'est le truc le plus naturel au monde, non?

Et ben non, c'est pas si naturel que ça. Quand tu attrape ton mini Grumo et que tu le met sur toi (tu pleure mais c'est pas le sujet) ba il va pas chercher tout seul le sein comme on te disait et toi ben tu sais pas trop comment l'attraper pour le mettre dans les super positions que tu as vu dans le bouquin spécial "gros bidon".

Au début je ne me suis pas trop inquiétée, après tout il avait bien le droit de se remettre de sa naissance ce petit loulou. Après quelques heures et quelques échec de mises au sein je me suis posé des questions et au bout de 48h il a fallu prendre une décision, il fallait qu'il mange.

On a essayé la seringue et la tasse pour lui donner le lait que je tirais mais rien à faire, il ne prenait pas. On a donc décidé de lui donner mon lait au bib tout en continuant d'essayer de le mettre au sein, après tout il y a des bébés que ça ne gène pas.

Manque de chance Grumo n'a jamais prit le sein et au bout de 3 semaines très difficiles j'ai décidé d'arrêter de me torturer, il aurait mon lait au bib, je devrais faire le deuil de cet allaitement.

Pourquoi ça n'a pas marché? Plusieurs choses pourraient l'expliquer : la fatigue liée à l'accouchement long et à sa jaunisse carabinée qui le faisait dormir sans penser à son estomac? la péridurale qui aurait perturbé le réflexe de succion? des "aides" pour la mise au sein un peu trop musclées de la part de certaines personnes de l'équipe médicale? de mauvais conseils? de mauvaises décisions?J'ai longtemps cherché et je ne le saurai jamais.

J'ai tiré mon lait 3 mois pour mon bébé puis j'ai arrêté car avec la fatigue j'avais moins de lait. J'ai mis très longtemps à pouvoir en parler sans pleurer et encore plus longtemps à faire le "deuil" de cet allaitement qui laisse quand même une blessure dans mon coeur de maman.

Je vous passe la suite avec les galères de régurgitations, d'eczéma, d'intolérance aux protéines de lait, de courbe de croissance qui chute, de régime, d'essai de crèmes, lessives et autres, de réflexions plus ou moins agréables de gens plus ou moins gentils.

Après tout ça on aurait pu croire que je ne voudrai plus jamais entendre parler d'allaitement, et ben non, au contraire, j'avais une revanche à prendre, on m'avait volé le premier je comptais bien profiter à fond du suivant.

 

C'est là qu'arrive Paupiette.

Pendant ma grossesse j'ai pris les devants : livres, conseils de ma sage femme et de mes amies nichonneuses, lectures de blogs de mamans... on ne m'y reprendrai plus. Je me suis pointée à la mater à peu près confiante et avec le numéro de la Leache Ligue en poche et bien décidée à ne pas faire les mêmes erreurs.

Et là tout s'est passé différemment quand j'ai attrapé ma mini Paupiette et que je l'ai posée sur mon ventre, j'ai pris le temps de la découvrir et je l'ai guidée vers mon sein qu'elle a prit goulûment. Quelle joie de commencer cette nouvelle aventure après un accouchement si éprouvant.

Bon les débuts ne sont pas les plus agréables moments de l'allaitement, un bébé qui apprend à téter, une maman qui apprend à bien positionner sa mini Paupiette, un beau bébé de presque 4 kg avec la succion et l'appétit qui vont avec ça provoque quelques douleurs très désagréables. On ajoute à ça une montée de lait qui me rappelle mes origines normandes (meuhhhh) et ça donne quelques 15 jours où quand on entend bébé réclamer le sein qu'elle aime tant (ouf!) on tend le dos en se disant "au secours la revoilà, aille aille aille!!".

Heureusement j'étais plus que motivée et Papa'gourou ma soutenue à fond, on a traversé ces moments un peu difficiles et nous voilà aujourd'hui tous épanouis et heureux.

Paupiette fait honneur à sa maman en grossissant et en grandissant comme un champignon, elle boit comme une championne et moi ben je maîtrise l'art du nichonnage à toute heure et en tous lieux. Et oui chez nous l'allaitement c'est à la demande donc dès que Paupiette montre avec ses hurlements désespérés sa jolie voix qu'elle a faim je dégaine lol. Pas de montre, pas de restrictions, pas de "il faudrait la caler toutes les 3h" comme m'a dit sa Grand-Mamie chérie (j'ai adoré parlé allaitement avec ma grand-mère même si les choses ont évolué). En gros c'est open bar chez nous pour le nichon.

Ca amène donc à des situations assez drôles comme "Paupiette ouvre son livret A au sein", "Paupiette va au restaurant au sein", "Paupiette va chez l'opticien au sein", "Paupiette va à la pharmacie au sein", "Paupiette fait les magasins au sein" et il y en a bien d'autres dans la série.

Bon j'avoue, les meilleurs tétées restent celles données au fond du lit, sous la couette, les yeux dans les yeux. Celles où on se câline, où une petite main se pose sur mon sein, où on se dit je t'aime avec les yeux. Je voudrais qu'elles ne s'arrêtent jamais celles là.

Se sont aussi de merveilleux moments en famille quand Papa'gourou vient se joindre à notre câlin et/ou quand Grumo vient câliner et bisouiller sa soeur. Avec Grumo les tétées tournent souvent à la cata parce qu'un petit mec de 3 ans ça déménage quand même pas mal mais on lui en veut pas, il l'aime tellement sa petite Paupiette.

Malheureusement un grain de sable vient perturber notre bel allaitement, cette f***** reprise du travail. Mais on va pas se laisser faire, keneni !! Je vais tirer mon lait pour que Papa'gourou et Nounou lui donnent quand je ne serai pas là et elle retrouvera le sein dès mon retour. Avec mon travail de nuit et mon 80% ça ne fera pas tant de bib que ça au final.

J'espère que notre allaitement a encore de longs mois voire de longues années devant lui, tant pis si ça ne plaît pas, tant pis si on passe pour des hippies parce que je sais que c'est le meilleure que je puisse donner à ma fille, de l'amour liquide...

Posté par Mamagourou à 22:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


06 février 2013

Galette poire/chocolat

Grumo a fait une superbe couronne à l'école, il fallait bien faire une galette pour l'étrenner non?

Comme elle était très bonne je vous met la recette.

Il vous faut :

- 2 pâtes feuilletées

- 125 gr de poudre d'amande

- 100 gr de sucre

- 100 gr de beurre

- 150 gr de chocolat noir

- 1 boite de poires au sirop

- 3 oeufs

- 1 cuillère à soupe de lait

 

Mélangez le beurre coupé en petits morceaux, le sucre et la poudre d'amande.

Ajoutez un oeuf puis un autre.

Faites fondre le chocolat et incorporez le au mélange.

Déroulez une pâte et mouillez le pourtour (2 cm) avec de l'eau.

Etalez la mélange sur la pâte et disposez les poires en lamelle dessus.

N'oubliez pas la fève sinon votre bambin vous fera la tête au moins une semaine lol.

Recouvrez avec la deuxième pâte et repliez les bords pour bien souder les 2 ensemble.

Mélangez le dernier oeuf avec le lait et badigeonnez la galette.

Laissez reposer au frigo 30 min.

Rebadigeonnez et décorez la galette.

Mettez au four 10 min à 240° puis 20 min à 180°.

Laissez tiédir et régalez vous.

En image ça donne ça :

 

Bon appétit !

Posté par Mamagourou à 22:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 février 2013

Amis ou ennemis?

J'ai enfin réussi à trouver le kit pour le tire-lait qu'on m'a gentillement prêté et j'ai acheté un biberon ou plutôt une "solution d'alimentation conçue pour le lait maternel" comme ils disent sur la boîte. Je crois que je n'ai plus d'excuse pour reculer, il va falloir voir si ma Paupiette veut bien que son Papa lui donne à manger.

J'ai stérilisé le bib (désolée je vais pas vous sortir la "solution d'alimentation..." à chaque fois lol) et profité de la super nuit de ma puce pour tirer un peu de lait et éviter par la même de voir mon sein gauche exploser.

Cet après-midi au réveil, Paupiette devra donc troquer les bras de Maman pour ceux de Papa (ça ça va elle aime bien) et le sein de Maman contre le bib (ça elle risque de moins apprécier). Pendant ce temps là je pense que je m'isolerai un peu plus loin histoire de ne pas trop perturber ce moment et aussi pour que ma fille ne voit pas mon malaise et sûrement les larmes qui iront avec.

En image mes "accessoires" de nichonage artificiel :

Posté par Mamagourou à 22:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 février 2013

La reprise

Il y a quelques jours je discutais avec Nounou de l'arrivée prochaine de Paupiette chez elle et là le drame, la grosse claque, je me suis rendue compte que je reprenais le travail dans 3 semaines !!

Sur le coup ça a été à peu près, on a continué à discuter et j'ai tenu le coup tant bien que mal. Le plus dur a été quand j'ai été coucher ma Paupiette dans son lit, bien sûr elle s'était endormie dans mes bras comme d'habitude. Je me suis dit que Nounou, même si elle n'aime pas laisser pleurer les bébés, n'aurai pas le choix, elle n'aura pas le temps et assez de bras pour bercer Paupiette de longues minutes voire de longues heures pour l'endormir. Ba oui Nounou elle garde plusieurs enfants donc elle fait au mieux pour tout le monde mais c'est pas comme à la maison.

Ma toute petite fille va devoir apprendre à vivre sans moi et à se calmer et s'endormir seule. C'est plus fort que moi quand j'y pense je me met à pleurer, je ne suis vraiment pas prête à la laisser et il va falloir que je le fasse quand même.

Mais pourquoi reprendre le travail si vite? Et bien parce qu'en France (en général quand je commence comme ça je en suis pas loin de râler) le congé maternité est super bien calculé. Et oui, après 2 mois et demi de pur bonheur près de ton bébé on te l'arrache et on te recolle au boulot. C'est bien connu à 2 mois et demi un bébé est autonome, il n'a plus besoin de sa maman (je crois que je vais bientôt râler), d'ailleurs il ne boit plus au sein, il dort super bien la nuit et fait ses siestes sans souci et la maman a eu le loisir de se reposer et de se remettre de son accouchement avec ses superbes nuits de sommeil !! (ça y est je râle). A oui, il y a le congé parental dont tout le monde parle. Ba non, parce que quand tu te tape des études et que tu fais un bébé juste après tu ne peux pas y prétendre, tes trimestres d'avant sont trop loin. Conclusion : vous n'avez pas assez travaillé Madame Gourou donc AU TAF !!

Dans mon malheur j'ai quand même de la chance, mon employeur a accepté de me passer à 80% (sans complément CAF bien sur) et comme je fais des nuits de 11h je serai souvent à la maison.

Cette reprise, outre le fait de la séparation qui me déchire le coeur, va nous imposer certains aménagements.

Le principal concerne notre allaitement qui jusqu'ici nous comblait. Pour continuer à donner mon lait à Paupiette pendant mes absences je vais devoir retrouver ceux qui sont à la fois mes ennemis et mes alliés : le tire-lait et le biberon.

Je redoute le moment du bib, déjà parce que ça me répugne de lui mettre dans la bouche ce truc mais aussi parce que je sais que même avec un bib "relai allaitement" il y a des risques que ça mette en danger l'allaitement.

Le tire-lait j'en ai pas forcément un bon souvenir (un jour je vous raconterai) mais il est nécessaire pour faire des réserves dans mon congélateur et pour que je tire mon lait au travail.

On verra comment je m'organise avant la reprise et comment je vais faire pour trouver le temps de tirer au travail.

Ensuite Papa'gourou va devoir gérer les 2 loulous seul le soir et le week end, c'est pas gagné avec Paupiette qui pleure pas mal et ne fais pas ses nuits et Grumo qui n'est pas super sage en ce moment.

Il n'aura qu'une paire de bras et pas un seul sein pour lui sauver la vie. Ce qui m'inquiète un peu, je l'avoue, c'est sa surdité nocturne pour les pleurs. Il parait que quand je suis pas là il entend mieux mais je pense que par mesure de précaution je lui collerai le baby phone à l'oreille.

Plein de questions se posent : Et si Paupiette ne veut pas prendre le bib? Et si je n'arrive pas à tirer assez de lait? Et si Papa'gourou n'arrive pas à l'endormir sans le sein? Et si nounou n'arrive pas à gérer les pleurs? Et si avec mon cerveau de maman débordé je faisais des bétises au boulot? Et si ...

Bref, c'est pas le meilleur moment qui soit dans la vie d'une maman et je vais devoir le traverser. Heureusement il y a mon Grumo pour qui je ne m'inquiète pas, il ira chez Nounou et à l'école où j'irai le chercher chaque soir et il profitera de son Papa. Il a déjà connu le rythme de famille avec Maman active et s'en accommode très bien, ouf.

Je profite à fond de tous les moments qui s'offrent à moi en attendant car bientôt je risque de ressembler à ça :

Posté par Mamagourou à 22:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28 janvier 2013

L'arrivée de number 2 dans la famille

On se doutait bien que l'arrivée de Paupiette parmi nous perturberai notre équilibre familial assez bien installé, tout comme l'avait fait son frère, mais j'avoue que je ne pensais pas que se serai aussi dur.

On s'était préparé : petits livres pour expliquer la grossesse et l'arrivée de bébé pour Grumo, dessin sur ventre, jolie chambre, petites affaires... mais on avait pas prévu que Paupiette serait un bébé si demandeur qui nous viderai de notre énergie et nous prendrai autant de temps.

Et oui notre Paupiette elle pleure, pleure et pleure. Elle a de bonnes raisons comme les coliques qui l'embêtent (article à venir suite au rendez-vous chez l'ostéopathe cet après-midi), le fait qu'elle ne sache pas s'endormir, ses dents qui vu l'état de sa gencive inférieure doivent déjà la travailler (mais elle fait tout vite cette petite fille !!!). Elle aime aussi beaucoup les bras, mais pas juste les bras, elle aime qu'on la promène et dans la position qu'elle a choisi bien sur sinon ça va pas. Bref, on passe notre temps à la bercer et à la promener pour qu'elle se calme.

Pour Grumo ça ne me gênais pas trop de le faire car il était tout seul et il pleurait quand même vachement moins. Mais mon Grumo il a grandit et il est là, je dois donc lui consacrer du temps et ça pose un sérieux problème quand on a une petite glue dans les bras ou qui pleure à côté.

Je ne lui en veut pas à ma petite Paupiette, je l'aime fort, mais j'aimerai pouvoir la poser un peu ou la laisser dormir dans son lit (ça arrive je vous rassure) pour prendre le temps de faire des choses avec Grumo. J'arrive à lui consacrer du temps pour jouer un peu, le doucher, lui lire son histoire le soir mais je vois bien qu'il a besoin de plus mon petit homme, il n'est pas bien en ce moment.

Heureusement son mal-être ne se traduit pas par des représailles envers sa soeur qu'il adore et passe son temps à caliner et bisouiller. Il l'exprime en nous testant, en n'écoutant rien de se qu'on lui dit, en faisant des crises de braillements insupportables pleurs et de cris à la moindre contrariété... Pas facile de gérer ça. Doit-on redoubler de tendresse et d'attention ou doit-on sévir? On a essayé les 2, selon les moments et les causes des crises mais rien ne semble fonctionner.

Je pense qu'il va falloir profiter de la période de chômage de Papa'gourou et de nos 4 bras pour être à l'écoute de nos enfants en attendant que Paupiette grandisse un peu et devienne plus "autonome".

Patience et amour vont continuer à être les maîtres mots de nos journées en espérant qu'on trouve vite notre nouvel équilibre.

Et dire qu'un jour il faudra tout recommencer avec number 3...

Posté par Mamagourou à 22:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

13 janvier 2013

Crash test : couches jetables écologiques

Paupiette mettra bientôt des couches lavables en continu mais pour l'instant on teste différentes marques pour voir laquelle convient le mieux .

On utilise donc des couches jetables écolo en attendant, c'est mieux pour ses petites fesses et pour la planète.

Petit comparatif entre les 2 marques qu'on a testé, les seules qu'on ai trouvé dans la taille nouveau né.

 

La première c'est Pingo, trouvée en grande surface :

Les couches ressemblent a ça :

Elles sont douces, les élastiques des jambes ne marquent pas les cuisses, le haut de la couche ne sert pas le ventre et les attaches sont des petits scratch repositionnables. Le petit lapin qui fait coucou sur le devant de la couche a bien plu à Grumo.

Le hic (ba oui il en faut bien un sinon on aurait pas testé une autre marque) c'est que ces couches ne tiennent pas longtemps et ça fuit vite. La journée ça va à peu près, si le temps entre 2 change n'est pas trop long et les cacas pas trop explosifs (ce qui est rare chez un bébé allaité).

Par contre la nuit c'est fuite assurée avec change du body, du pyjama et de la gigoteuse.

 

Ceci nous amène donc à l'essai de la marque Moltex oko trouvée en magasin bio :

Qui donne ça :

Pas de différences apparentes niveau texture, élastiques doux aussi et mêmes attaches repositionnables. Le lapin a laissé place aux petits ours qui plaisent aussi à Grumo.

Niveau efficacité par contre rien à voir, en une semaine d'utilisation une seule fuite à déplorer avec un caca super explosif et toutes les nuits au sec.

 

Bilan : les ours battent le lapin !!

 

Le prix légèrement plus élevé des moltex oko est vite oublié avec les machines à laver en moins qui, il faut le dire, gâchent un peu le côté écolo et sont bien galère pour moi.

Posté par Mamagourou à 13:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,