17 septembre 2015

Se reconvertir, sauter le pas, c'est fait!

L'idée m'est apparue quand j'ai repris mon travail après mon congé parental, quand je me suis rendue compte que mon métier ne me correspondait plus et qu'il n'était pas compatible avec la vie de famille que je souhaite avoir.

J'en avais déjà parlé ici mais sans dévoiler mon projet, je voulais que se soit officiel pour l'écrire.

C'est chose faite, le mercredi 16 septembre je me suis inscrite au concours de recrutement des professeurs des écoles (CRPE pour les intimes), je ne peux plus reculer, mi avril j'aurai les fesses sur une chaise et je bûcherai sur les épreuves de math et de français.

Je suis très heureuse, excitée et impatiente mais aussi morte de peur face à la somme de travail qui m'attend. Le niveau annoncé et celui du programme de primaire et collège mais en voyant les exercices de mon bouquin de révisions c'est bien loin de mes souvenirs d'écolière.

Je vais bosser et croiser les doigts pour que ça marche et que je puisse réaliser mon rêve. Si je décroche ce concours je serais professeur des écoles stagiaire à la rentrée prochaine, à mi-temps dans une classe et à mi-temps à la FAC pour passer le master 2 d'enseignement. Je flipe en y pensant mais qu'est ce que se serait bien punaise!!

Je reste quand même les pieds sur terre et je pense aussi à l'échec (probable il faut l'avouer) en assurant mes arrières. Je vais monter un dossier de congé individuel de formation (CIF) pour pouvoir intégrer le master 1 d'enseignement en espérant qu'il soit accepté par mon employeur pour la rentée prochaine. ça me rassurerai un peu de faire ce master 1, j'aurais des cours de base en enseignement en plus de préparer le concours qui se passe en fin de cette première année de master.

C'est complètement dingue, je te l'accorde mais je pense que ça vaut le coup. J'ai pesé le pour et le contre des dizaines de fois, j'en ai parlé a mon entourage, j'ai lu des dizaines de pages d'infos et témoignages et je pense que c'est vraiment pour moi.

Il me reste le plus dur, bosser comme une dingue pour réussir à avoir le niveau. Mes heures de temps libre vont donc se résumer à ça pendant quelque temps :

 

P9170036

 

Sympa non?

 

Si tu as des petits infos, astuces, conseils ou autre susceptibles de calmer mes angoisses (et mes rêves de calculs impossibles) je suis preneuse. Merci d'avance.


15 septembre 2015

Pour les petits pieds

 

Je n'ai pas pensé aux chaussures très tôt pour Sauterelle, elle est très bien pieds nus, comme le reste de la famille d'ailleurs.

L'hiver dernier elle portait des petits chaussons en cuir souple, je suis fan de ces chaussons, ils sont comme une seconde peau  et ils tiennent aux pieds. Si tu galère avec les chaussons et que tu as déjà perdu 3 pieds droits pense à investir, je t'assure c'est top. J'ai testé les marques Carozoo et  Lookidz qui sont toutes les deux très bien niveau qualité et très jolies.

Quand elle est allée chez la nounou (à 11 mois) je me suis dis que se serait peut être plus pratique qu'elle ai des chaussures. J'ai trouvé une paire qui paraissait assez souple chez La halle aux chaussures mais en fait elle a du mal à marcher avec et elle les enlève sans arrêt.

J'ai donc décidé d'aller faire un tour chez Petits pas de géant pour voir se qu'ils proposaient en vraies chaussures souples pour premiers pas (pour Paupiette j'avais acheté des Shooshoos) . J'ai trouvé des très jolies BOBUX et j'ai décidé de tester.

 

.P9110019

 

P9110016

 

Pas de souci côté commande sur le site que je recommande au passage. Et côté produit je suis ravie.

Les chaussures sont souples, le cuit fin et de bonne qualité, les ouvertures larges avec d'un côté du pied une fermeture éclair et de l'autre une boucle.

 

P9150027

 

Côté confort j'ai vu une nette différence avec ses précédentes chaussures, Sauterelle est à l'aise, elle a plaisir à marcher et elle ne tombe pas.

La couleur est belle (et la teinture non toxique) et Sauterelle semble les trouver à son goût vu le temps qu'elle passe à les admirer et jouer avec.

En image : ma puce qui me suit partout en tenant mon pantalon.

 

P9110012

 

12 septembre 2015

Sur le chemin de l'école

 

20150902_121446

 

20150908_164804

 

20150902_122212

 

 

20150902_121534

 

Aller à l'école à pieds, sentir les rayons de soleil sur notre peau.

Se réveiller en douceur, prendre le temps de discuter avant de se séparer.

Marcher ensemble le soir avant de rentrer, comme une transition pour se défouler et arriver dans le calme (ou presque, on a le droit de rêver).

Observer la nature, les lézards, les escargots, les hirondelles dans le ciel bleu, shooter dans les cailloux, sentir les fleurs, ramasser les noisettes, faire du vélo...

J'aime ces moments et j'espère que l'hiver nous laissera encore un peu de temps pour en profiter.

Be Happy.

 

 

Posté par Mamagourou à 16:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 septembre 2015

Un an à tenir

travail_de_nuit_lmc

C'est ce que je me suis dit en sortant du travail après mes 2 dernières nuits.

Ces 2 nuits où j'ai passé mon temps à courrir, 11h avec pour seul arrêt un encas mangé sur le pouce entre 2 sonnettes et un thé bu froid forcément. 

La première nuit les patients ont sonné, sonné, sonné, je ne sais pas combien de fois mais ça n'a pas arrété, mes 15 min de pause ont été entrecoupées par environ 10 appels. ça ne s'est calmé que vers 4h du matin soit 8h après mon arrivée dans le service.

La deuxième nuit les quelques lits de libre se sont rempli, 5 urgences, 3 dossiers compliqués et 2 plus simples mais arrivés pendant mon dernier tour, celui où je ne peux pas avoir de souci sous peine d'être en retard aux transmissions (et à la maison au passage).

Et les transmissions... J'ai cru que je ne m'en sortirais jamais, après 22h de travail en 2 jours mon cerveau m'a laché, impossoble d'organiser ma pensée. Mes pauvres collègues ont du remettre en ordre les infos que je leur ai donné, j'espère n'avoir rien oublié.

Je bosse dans un des services les plus chargés, je suis seule avec mon aide soignante pour tout gérer et la charge de travail est énorme.

La réponse de ma chef quand je lui en parle est que je dois appeler les collègues des services moins chargés quand j'ai besoin, pas queston d'avoir une 2ème infimière la nuit. OK, et quand les collègues sont occupés? et quand se sont les sonnettes incessentes qui m'interrompent? 

J'aimerais comprendre pourquoi je suis seule la nuit alors que le matin il y a 3 infimières et l'aprèm 2.

Il y a le même nombre de patients la nuit que le jour, je ne gère pas la visite du médecin mais je prépare les médicaments. J'ai autant de surveillence de bloc que la journée, je refais les pansements ou repose une sonde urinaire quand il y a lieu, j'accueille les patients qui rentrent tard du bloc et ceux qui arrivent par les urgences comme la journée. 

Je veille sur tous, même s'ils dorment, je passe, je soulage la douleur, j'écoute les angoisses.

Je ne parviens pas a comprendre pourquoi on m'oblige a avoir une telle cadence. Elles sont belles les enquêtes qualités et les certifications si on laisse de côté la qualité de la prise en charge. Et oui, avec une telle charge de travail il y a forcément des choses de mises de côté, alors je passe, je surveille les constantes, le matériel, j'appelle le médecin s'il y a un problème mais le côté humain dans tout ça??? 

C'est trop pour moi, Je pourrais passer de jour c'est vrai mais ma vie de famille se résumerait a bien peu de chose. Je pourrais changer de service ou d'établissement mais où aller pour trouver des consitions de travail convenables quand les effectifs diminuent sans cesse?

Et puis j'aurais toujours cette pression, toutes ces vies entre les mains. On ne se rend pas compte quand on ne le vit pas mais l'erreur n'est pas admise dans mon métier, si je passe à côté de quelque chose les conséquences peuvent être très graves voire fatales pour mon patient. C'est difficile à vivre, surtout quand on doit se presser et qu'on a un grand nombre de personnes sous son aile. C'est déjà difficile de voir des gens mourir sous ses yeux sans y être pour quelque chose alors je n'imagine pas si c'était de ma faute.

Mon projet de reconversion est plus que d'actualité, nécessaire je dirais. Je travaille dessus, je révise, je vais bientôt remplir des dossiers d'insciption au concours, de CIF (congé individuel de formation) etc.

Il va falloir que je tienne un an si tout va bien, plus si je rate le concours et si mon CIF n'est pas accepté. Un an a courrir, a stresser, a faire des transmission de merde en m'excusant 10 fois avant de partir et me sentir nulle. J'espère qu'il y aura des nuits calmes, le plus souvent possible, celles où il y a peu de patients ou celles où tout se déroule bien malgré le service plein. ça m'aidera a tenir le coup et aussi a remonter mon moral, c'est quand même plus sympa de quitter le boulot sereine et de rentrer sans s'écrouler de fatigue.

C'est un article un peu grave, merci si tu m'as lu jusqu'au bout. Je me sens un peu plus légère d'avoir couché ça sur un page.

A bientôt pour des choses plus légères, avec mes loulous, c'est eux qui comptent, le reste n'est que secondaire.

 

 

 

 

07 septembre 2015

Le joli papillon

papillon_m_ana

 

Découvrir la nature

Apprendre à la respecter

Apprendre à la protèger

Mon bébé 13 mois

Etre écolo ça s'apprend tôt

Merci petit papillon d'avoir fait un passage chez nous

06 septembre 2015

Double rentrée chez les Gourou

IMG_5579

 

Une semaine avant nous avons refait le chemin à pieds et nous avons acheté les fournitures.

Puis nous avons été voir les travaux d'agrandissement pour l'ouverture de la 5ème classe.

Nous avons collé les étiquettes, marqué les vêtements et lavé le doudou.

Nous avons préparé les vêtements pour le jour J, regardé la poutre du temps en se disant qu'enfin c'était le dernier dodo.

Et elle est arrivée cette rentrée tant attendue par mes petits. Une grosse rentrée pour tous les 2, le CP pour Grumo et la petite section pour Paupiette.

Le stress est un peu monté à la fin du chemin, quand en arrivant près de l'école les enfants ont vu "la foule" présente pour ce premier jour. Il y a eu des bras tendus et des bisous de réconfort et puis le sourire est revenu.

Grumo a attaché son vélo et embrassé ses grands parents et ses soeurs  avant d'entrer dans sa nouvelle classe. Il a dit bonjour à son nouveau maître, tout timide, nous a embrassé et a foncé vers ses copains qui lui ont beaucoup manqué je crois.

Paupiette a découvert son porte manteau et installé ses affaires avec soin. Après un bisou à papi et mamie elle est entrée dans sa classe pour dire bonjour à sa maîtresse et retrouver les jouets qu'elle aimait lors de nos moments découvertes en mai et juin. Nous avons joué un peu avec elle et l'avons laissée pour la première fois à l'école.Pas de pleurs, pas de cris, une rentrée tout en douceur grâce à la gentillesse de la maîtresse et de l'ATSEM.

Le retour m'a paru très calme après ces 2  mois de vacances, le silence a du bon parfois.

Une semaine après la rentrée tout se passe bien.Grumo a prit ses marques et semble apprécier son maître. Nous avons constaté avec bonheur qu'il n'avait pas encore eu de leçons a faire à la maison. L'ambiance semble bonne dans la classe qui a été un peu réaménagée en fonction des besoins de chacun. Les matins sont toujours un peu tendus, j'espère qu'un jour il comprendra que plus vite il s'habille et plus vite il est tranquille mais il va lui falloir encore un peu de temps visiblement.

Paupiette est ravie d'aller à l'école, elle y va avec un grand sourire et semble avoir prit ses marques. Elle suit bien le mouvement, fait sa petite vie tranquille et dort même à la sieste (ça fait au moins 6 mois qu'elle refuse à la maison). Pour l'instant je n'ai pas eu de remarque "bavardage", elle doit encore être dans la réserve et l'observation, tant mieux pour les oreilles de la maîtresse et l'ATSEM, ça va pas durer.

Vendredi après-midi ils ont été pour la première fois aux TAP et ça s'est bien passé aussi. Grumo ne m'a pas donné de détails, il a bien joué visiblement mais il n'est toujours pas très bavard pour me raconter ses journées. Paupiette a dormi presque tout l'aprèm et elle était avec son ATSEM donc pas de gros changement.

C'est un bon début je trouve, je croise les doigts pour que ça continu comme ça.

En attendant je profite du calme avec Sauterelle qui apprécie beaucoup de pouvoir jouer tranquille, dormir sans l'équivalent d'un réacteur de 747 dans la chambre d'à côté et de se promener 2 fois par jour dans mon dos jusqu'à l'école.

Et toi cette rentrée?

 

Posté par Mamagourou à 14:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,